Conduite à tenir en cas de risques majeurs

Les risques auxquels la commune est exposée

Cet article a pour objectif de vous informer sur les procédures mises en œuvre à l’école et sur la conduite à tenir par les parents au cas où une catastrophe ou un risque majeur surviendrait alors que votre enfant est à l’école.
Pour la zone où vous vivez et où l’école se situe, trois risques sont recensés :
  • Risques industriels et technologiques (vallée de la chimie, camion de transports de matières dangereuses)
  • Risque nucléaire (vallée du Rhône)
  • Risque sismique (vallée du Rhône)

En plus de ces risques, il existe un risque d’attentat sur le territoire qui est désormais inclus dans le PPMS.

Le Plan de Prévention de Mise en Surêté

Tous ces cas ont une probabilité infîme de survenir mais, en concertation avec la mairie et l’inspection académique, un document appelé “Plan de Prévention de Mise en Sûreté” des élèves et du personnel a été rédigé pour l’école. Il fournit des procédures de sauvegarde de l’ensemble de la population de l’école, au cas où.
Selon la nature du risque, l’école serait prévenue prioritairement. Elle le serait par les pompiers ou une cellule de crise préfectorale et, dans tous les cas, par la mairie. Les enseignants et les élèves seraient alors amenés à réagir sur ordre des autorités  en se confinant dans la salle de motricité jusqu’à la prise en charge par les pompiers.

Les bons et mauvais réflexes face à une catastrophe

Dans un contexte de crise, le premier réflexe pour des parents est de vouloir récupérer son ou ses enfants. Bien que naturelle, cette intention louable est une mauvaise réaction ! Elle vous surexpose au risque et vous met en danger plus qu’elle ne sert la sécurité de vos enfants.  « Il ne sert à rien de mettre en sûreté des enfants si c’est pour qu’ils deviennent orphelins».
C’est pourquoi, nous vous rappelons qu’en cas de risque majeur, VOUS DEVEZ D’ABORD VOUS METTRE EN SURETE. Quel que soit le risque, vos enfants seront TOUJOURS mis à l’abri par le personnel enseignant jusqu’à la prise en charge par les secours.

En cas de survenue d’un risque majeur, les enseignants et le directeur n’auraient pas le droit de rendre un enfant à ses parents : il s’agirait purement et simplement d’une mise en danger de la vie d’autrui.

Vous devez impérativement attendre la fin des événements en écoutant la radio au 105.5 pour venir chercher votre enfant.